La rivalité des sociétés spirites

Si on peut observer qu’il est vrai que le spiritisme n’est en fait constitué que d’un seul et unique mouvement à travers le monde entier, il faut reconnaitre tout de même qu’il y a quand même un certain nombre de courants de pensées qui sont susceptibles à certains moment de rivaliser entre eux. On retrouve alors certaines différences que ce soit au moment des rassemblements entre spirites qui s’intéressent en priorité à la communication intelligente, ce qui est en totale contrastes avec celles qui ne se tiennent le plus souvent que dans le but d’étudier des manifestations matérielles. Ni l’un ni l’autre de ces rassemblement n’est exclusivement dans l’esprit pur du spiritisme si elle ne considère que de son intérêt propre.il n’est donc pas bénéfique de placer en opposition le spiritisme plutôt médiumnique intellectuel, en particulier les médiums écrivains, à celui qui est plutôt de sensibilité matérielle.

Les antagonismes spirites

La majorité des groupements spirites qui peuvent se disperser sur la doctrine offrent des arguments à leurs antagonistes, alors que la plupart de ces désaccords ne sont portés, la plupart du temps, que sur de petits détails, généralement même sur de simples mots.
En fait les contestations dérivent de deux sources : les hommes et les Esprits.

Pour ce qui est des hommes, ces rivalités proviennent la plupart du temps d’une interprétation erronée ou de certaines observations plutôt imprécises des phénomènes. Il peut arriver souvent qu’un phénomène spirite nous apparaisse seulement en fonction de nos idées personnelles, ou encore selon nos propres croyances, mais encore selon nos ambitions. Il ne s’agit pas de ce fait de l’observation la plus claire et la plus équitable.

Par contre pour ce qui est des Esprits, il n’est pas vraiment étonnant qu’il existe des divergences, si l’on en revient aux bases mêmes du monde invisible : le libre arbitre et les échelles d’évolution des Esprits.  On sait que les Esprits à l’origine ont été créés par Dieu, ils étaient simples et ignorants, avec pour but de gravir un nombre quasi illimité de rangs afin d’évoluer à travers les états supérieurs, supposer qu’ils doivent être considérés comme égaux en terme d’appréciation des choses serait en même temps  laisser  supposer qu’ils sont tous de même rang, et pourtant nous savons bien qu’ils ne sont pas du tout du même rang. Car tant qu’ils ne sont pas arrivés à l’achèvement total, ils ne sont pas capables d’avoir un regard juste sur les choses, et ils proposent de ce fait des avis qui divergent.

En conclusion

S’il se trouve que le spiritisme est sensé avertir toutes les transformations que peut subir l’humanité, les rivalités entre les différentes sociétés spirites ne sont, pour la plupart, que de petits antagonismes dues surtout à l’amour-propre, et un égoïsme encore trop marqué, alors que la doctrine spirite prêche en faveur de l’union et la fraternité non seulement entre les différent courants mais surtout entre tous les Hommes.

Laissez un commentaire