Les esprits

Dans le domaine de la métaphysique, comme dans celui de l’ésotérisme et aussi dans celui des religions, les Esprits sont vus comme des éléments immatériels matérialisés en l’être humain. On les considère aussi comme tous ces êtres immatériels dont on suppose qu’ils soient doués d’une certaine intelligence : c’est le cas des anges, les archanges, les anges gardiens, les esprits. Ce ne sont pas à proprement dit des êtres abstraits, vagues et indéfinis, mais plutôt  des êtres concrets, qui ont juste la particularité de ne pas être visibles. Les Esprits sont présent partout, dans notre entourage, et même  en nous, On pense que pour la plus part  ils possèdent une tâche à accomplir, une mission bien définie.

Introduction à la doctrine spirite

Pour tenter de donner une définition plus ou moins claire à ces choses nouvelles, on a besoin d’avoir recours à des mots nouveaux. Dans le but d’éviter toute confusion, il faut beaucoup de clarté dans le langage. C’est dans cette optique que justement le spiritisme est né dans le but de se démarquer du spiritualisme qui certes, est l’opposé presque radical du matérialisme, mais malheureusement il n’apporte pas la croyance nécessaire en l’existence des Esprits. Qu’est que le spiritisme ? Allan Kardec créateur de la doctrine spirite Le phénomène du mouvement des objets La défiance de la science envers le spiritisme

Le monde des Esprits

Pour la plus part des personnes qui croient en l’existence des Esprits, ils les considèrent comme des êtres à part entière et entièrement à part, avec bien évidement leur propre mode d’action et leur propre destin. C’est comme cela qu’ils ont été définis par les spirites, qui sont les très  dignes descendants d’Allan Kardec, ceux sont ces Esprits qui peuplent un monde céleste considéré comme inaccessible à l’homme où ils attendent d’avoir à leur disposition un corps qu’ils pourront incarner pour poursuivre le rôle qui leur est destiné.

  • Croire en l’existence des Esprits
  • L’Esprit et la matière
  • Le but de l’incarnation
  • Les différents ordres d’Esprits
  • La progression des Esprits
  • Les lois morales des Esprits

La vie des Esprits

Lorsqu’un esprit va s’embarquer dans une nouvelle aventure d’incarnation sait à quels dangers il s’expose, il a une très bonne connaissance du genre d’épreuves auxquelles il est appelé à se soumettre, mais il n’a aucun moyen d’y échapper, parce que c’est là que se trouve sa destinée, c’est aussi  là que se trouvera son élévation. La matérialisation ou l’incarnation d’un Esprit n’a qu’un seul but, c’est celui de le mettre à même de venir à bout de sa part de responsabilité dans l’œuvre de la création, et s’il doit être confronté à certaines  vicissitudes de l’existence dans une enveloppe corporelle, et ceci afin d’arriver enfin à atteindre la perfection.

  • Les cycles de la réincarnation
  • Les mondes transitoires
  • Les souvenirs de l’existence corporelle
  • Le retour à la vie corporelle
  • L’oubli du passé

L’émancipation des Esprits

L’esprit se procure de la connaissance en plus et de l’expérience à la plus part sinon la majorité de ses expériences corporelles. Toutefois, par des phénomènes d’émancipation, de détachement, l’Esprit est supposé se purifier de l’influence de la matière et procure à l’homme le principe intellectuel et moral qui va le rendre différent de l’animal.

  • Le sommeil et les rêves
  • Le phénomène des transmissions
  • L’intervention des Esprits dans le monde corporel
  • Les missions des Esprits
  • La métempsycose

Comment communiquer avec les Esprits ?

Un besoin plutôt considéré comme bien naturel, chez les gens qui s’occupent de spiritisme, c’est de parvenir à entrer en communication avec les entités que sont les  Esprits. Les médiums sont donc là la plus part du temps pour leur rendre plus aisée la route qui conduit à leur monde.

  • Action des Esprits sur la matière
  • Les médiums : des intermédiaires
  • Les différents types de médiums
  • Le développement de la médiumnité
  • Les dangers de la médiumnité

La manifestation des Esprits

Si le fait de croire aux phénomènes des Esprits et à leurs manifestations était une conception plutôt considérée comme isolée, elle pourrait être entachée de suspicion d’illusionnisme. Avec le temps l’expérience nous réaffirmer tous les jours, que les obstacles rencontrés dans la pratique du spiritisme, tirent leurs origines dans une certaine ignorance des principes de cette science.

  • Quels Esprits peut-on évoquer ?
  • Quelles questions peut-on poser aux Esprits ?
  • Les réunions spirites
  • La rivalité des sociétés spirites
  • Les fraudes et le charlatanisme

En conclusion

Pour en venir à la conclusion, celui qui ne reconnaîtrait en fait du spiritisme que le réputé phénomènes des tables qui tournent et autres dans ce genre, et qui n’y verrait qu’un bref divertissement ou un passe-temps de société, pourrait vraiment très difficilement arriver à distinguer le secret du mécanisme de l’Univers. Se donner à la moquerie de quelque chose que l’on ne maîtrise  pas, c’est à coup sûr le meilleur moyen de faire preuve de maladresse. On peut retrouver les Esprits  tout autour de nous même si on ne le voit pas, c’est clair et même si c’est plutôt troublant, que l’on y croit ou que l’on n’y accorde pas beaucoup de crédit.

Laissez un commentaire