Les lois morales des Esprits

Les Esprits sont assujettis à des lois éthiques et la plus importante de toutes, est celle qu’on désigne sous le terme de « loi naturelle ». Elle a été dictée par Dieu lui-même. C’est une loi primordiale, c’est la seule réelle loi pour arriver au bonheur. Cette loi est immuable et éternelle comme Dieu lui-même. De la sorte, toutes les lois qui régissent la nature sont des lois venant de Dieu lui-même. Les savants s’intéressent en primeur aux lois de la matière, alors que l’homme à la recherche du bien étudie les lois qui régissent l’âme.

Les sources de la loi naturelle

L’Esprit, avant qu’il ne s’unisse avec un corps, comprend, en tenant compte de son degré de perfection, les lois de la nature et va en conserver le souvenir de façon intuitive, mais les instincts mauvais de l’homme évitent cette loi et font tout pour souvent l’oublier.
Et c’est parce que l’homme garde souvent dans sa conscience cette loi qu’il a la plus part du temps oublié, que Dieu a octroyé à un certain nombre d’hommes la mission de transmettre aux autres hommes cette divine loi. Il s’agit alors des Esprits qui ont déjà atteint un certain niveau d’élévation qui vont s’incarner dans le but de permettre à l’humanité de de progresser. On peut dans ce cas parler de réels prophètes, ce sont des hommes inspirés qu’il est possible de reconnaître à travers leurs paroles et à leurs actes.
La loi naturelle a été répartie en dix sections dans le but que l’homme l’assimile de façon plus facile. Et la dernière loi est celle qui a le plus d’importance, car c’est par cette dernière justement que l’homme peut progresser le plus dans sa vie spirituelle et donc à l’esprit de s’élever.

La loi de l’Adoration

C’est par cette loi que l’âme humaine se rapproche le plus de Dieu le créateur. C’est une élévation de la pensée, et un sentiment inné car il n’y a jamais existé sur terre de peuples complètement athées. C’est parce qu’elle est le résultat d’un sentiment inné chez l’homme qu’elle apparaît dans la loi naturelle. C’est pour cela qu’on la retrouve chez tous les peuples, mais sous des formes différentes. La manifestation de cette loi s’exerce de différentes manières :

  • Adoration extérieure.
  • Adoration intérieure.
  • Adoration en commun.
  • Vie contemplative.
  • Prière.
  • Sacrifices.
  •  Polythéisme.

 La loi du travail

Le travail est lui aussi une loi de la nature, et l’Esprit se doit de travailler tout comme le corps. Toute occupation qui peut être utile est un travail. Si le travail est une loi imposée à l’homme, c’est surtout à cause de sa nature corporelle. C’est un genre d’expiation et aussi un moyen de se perfectionner. Il faut savoir que les animaux eux-mêmes travaillent, mais il se trouve que leur occupation est à l’image de leur degré d’intelligence, ils sont surtout bornés à la recherche de leur pitance journalière par simple instinct de conservation.

Si le repos existe tout de même, ce n’est surtout que pour la réparation des forces du corps. L’Esprit tant qu’il reste attaché à une existence dans un corps, est contraint par la faiblesse et l’imperfection de ce corps qui est soumis à la fatigue et à l’épuisement. C’est pourquoi Dieu laisse donc le libre arbitre à l’homme de pouvoir juger de la limite de ses forces.

La loi de reproduction

La loi de la reproduction est aussi évidemment une autre loi de la nature. Il se trouve que sans cette loi, le monde corporel ne pourrait pas se pérenniser. Et si l’homme voit dans la progression croissante de l’humanité, un genre de peine, c’est tout de même Dieu qui juge de l’harmonie de l’ensemble, maintient constamment un certain équilibre.

Les hommes de nos jours sont les mêmes Esprits qui il y a un très grand nombre d’années étaient en apprentissage au contact de la race humaine. Après avoir atteint une certaine perfection, ils sont revenus se perfectionner encore plus au contact d’un corps nouveaux. La loi de la nature est sujette aux cycles qui poussent des races jusqu’à l’instinct ion pour laisser place à de nouvelles. Si l’on se place du point de vue physique, ce sont les corps qui évoluent, mais par contre les Esprits restent.

La loi de conservation

L’instinct de conservation est aussi considéré comme une autre loi de la nature, car aux Esprits, Dieu leur a donné ce besoin de vivre afin de profiter du temps et ainsi donc de se perfectionner.
Des fois il se trouve que l’homme a quelquefois l’impression que la Terre ne produit pas suffisamment à son goût  , c’est que ce dernier a une forte tendance à s’attacher à tout ce qui est plus ou moins superflu. Et pourtant il existe des épreuves, très souvent vraiment cruelles, où l’homme se trouve face à des privations qui vont permettre d’aiguiser son instinct de conservation. Et si la mort doit à un moment survenir, alors l’homme est tout simplement contraint de s’y résoudre sans murmure et en pensant que l’heure de la véritable délivrance est arrivée.

 La loi de destruction

En fait il faut dès le départ avoir en considération que la destruction est un processus nécessaire pour renaître et ainsi donc de se régénérer, on peut de la sorte considérer que la loi de destruction est une loi très importante de la nature. Ce qu’on a bien souvent l’habitude d’appeler destruction n’est en fait qu’une simple transformation qui a pour but le complet renouvellement et l’amélioration de tous les êtres vivants.
Il faut quand même prendre des précautions afin que la destruction n’entrave pas le développement du principe intelligent, la loi de la nature a créé toutes les lois de conservation et de reproduction. Ce sont bien ces deux lois qui sont là pour compenser la loi de destruction. Dans son principe d’équité, et cela c’est parce que Dieu a constamment prévu le maintien des équilibres.

C’est cette loi de destruction qui peut se présenter sous la forme de certains fléaux dévastateurs, des maladies, des famines, des intempéries, des inondations, mais elle se manifeste aussi sous la forme de la prédominance de l’homme à sa nature animale, les guerres, les meurtres et toute autre cruautés.

La loi de société

Dieu a fait en sorte que les Esprits aient le sentiment social pour que les hommes puissent vivre ensemble dans la société. La plupart des facultés qui leurs ont été données telles que la parole, le geste, l’intuition, ne sont en fait là que pour concourir à cette vie en société. La loi de la société est donc elle aussi une loi naturelle comme les autres et, vivre dans l’isolement complet est clairement contraire à cette loi. Les liens de la famille et les rapports amicaux sont un des facteurs de cette loi de société.

La loi du progrès

L’homme est sensé se développer lui-même tout naturellement, mais tous les hommes ne progressent pas au même moment. Les esprits plus en avance participent de façon plus ou moins active au progrès des autres.
Le progrès intellectuel par exemple conduit au progrès moral tout en faisant comprendre le bien et le mal. L’homme peut de ce fait choisir et concourir au développement de l’Esprit.

L’avancé du progrès est alors une condition nécessaire de la nature et personne ne peut s’y opposer.  L’homme ne peut donc rester continuellement dans l’ignorance, car nous l’avons déjà dit, l’âme qui est considérée comme étant l’Esprit incarné n’a pour but sur terre que de progresser.
Il n’y a donc dans la vie que deux espèces de progrès qui s’apporte une aide mutuelle : ce sont les progrès intellectuel et le progrès moral. Si un peuple est par nature rétif à tout progrès, il ira de lui-même vers son anéantissement total, mais heureusement les âmes qui animaient ce peuple, arriveront tout de même à la perfection en passant par d’autres existences dans un corps différent.

La loi d’égalité

Un peu comme ce qui est admis dans la déclaration des droits de l’Homme, tous les hommes sont soumis aux lois de la nature identiques : déjà ils naissent tous avec le même type de corps, et tout au long de son existence le corps du riche se détruit tout comme celui du pauvre. C’est pour cela que la loi d’égalité est une loi universelle de la nature.
Les différentes injustices de la société ne sont pas une loi de la nature en tant que tel, mais c’est tout simplement une loi que les hommes ont instauré. L’inégalité des biens matériels, tout cela est souvent une simple épreuve pour fournir à l’homme une occasion de réparer une injustice.

Le fait que l’homme et la femme ne soient pas considérés comme égaux n’est souvent que le reflet des institutions sociales. Mais aux yeux de Dieu, l’homme et la femme sont égaux. S’il y a une différence physique qui persiste de toute évidence, c’est pour lui assigner des fonctions particulières, l’homme pour les travaux plutôt difficiles, et la femme pour les travaux considérés comme doux. Mais cela n’est en aucun cas une inégalité sur le plan morale.
On est tous soumis à l’égalité devant la tombe, c’est un des exemples le plus parlant à ce sujet, c’est là où le rendez-vous est le même pour tous les hommes, sans distinction entre riches ou pauvre que l’on soit bien portants ou malades.

La loi de liberté

La loi de liberté est là encore considérée comme étant une loi naturelle, car il se trouve que les hommes ont besoin les uns des autres. Des calamités telles que le despotisme ou l’esclavage, ne sont en réalité que le travestissement et un abus de la force de l’homme.
C’est en vérité dans la pensée que l’homme est capable de jouir d’une liberté sans aucune limite. Sachant qu’il est le seul responsable devant Dieu, sa liberté de conscience est une pensée très intime qui n’appartient qu’à l’homme lui-même.

La loi de justice, d’amour et de charité

Le sentiment de justice est inscrit dans la nature de façon tellement marquée, que la moindre petite pensée d’injustice sonne la révolte chez l’homme. Et comme l’homme par obligation doit vivre en société avec ses pairs, il est dans l’obligation morale de respecter strictement le droit de ses semblables dans le but d’assurer le sentiment de justice.
C’est à partir de ce sentiment de justice que se développe en l’homme le réel sens de ce qu’est la  charité, c’est une bienveillance complémentaire à la loi de justice, car le fait d’aimer son prochain est la loi vitale de la nature.

Laissez un commentaire